Qu’on y attache de l’importance, qu’on lui rendre grâce ou qu’on la bafoue, la vie vient toujours nous jouer de sacrés tours…

Oscar et la dame rose, EE Schmitt

…un peu comme l’histoire d’Oscar, 10 ans et atteint d’une leucémie. Ses jours sont comptés, et pourtant il partira le cœur digne et avec une grandeur d’âme, grâce à la « dame rose », cette Mamie-Rose travaillant dans l’hôpital où il séjourne, réconfortant le petit
garçon d »une chaleur, et l’encourageant à écrire des lettres à Dieu. Dans chacune de ces lettres, et bien qu’il ne croit pas que Dieu puisse véritablement exister, Oscar lui adresse un vœu, tout en imaginant chaque étape de la vie, en comptant 10 ans pour chaque jour. 12 lettres vont ainsi se succéder…

Avec ce conte triste mais comportant une tonalité douce-amère, l’auteur nous rapelle avec finesse la fragilité de notre existence et ces petits bonheurs qui la composent. Une sensibilité profonde et une légèreté de vivre s’en dégagent, et cette lecture délicate, je trouve, est d’une beauté touchante aux yeux de celui ou celle qui la partage…

Je vous le conseille donc sans attendre, d’autant plus que le roman se lit très facilement et rapidement, c’est tendre, c’est doux, c’est émouvant…

Pour information, le roman est paru en 2002, et a été ensuite porté sur les écrans en 2009. Il appartient également à ce que l’on appelle Le Cycle de l’Invisible, cycle de 5 récits écrits par l’auteur (ici son site officiel également en lien sur le blog), et traitant des religions.

Oscar et la dame rose film

Rendez-vous sur Hellocoton !