…mais pas de rire ! Une comédie hilarante pour un vrai moment de détente !

Demain j'arrête, Gilles Legardinier

Demain j’arrête !, Gilles Legardinier, Fleuve Noir, 10 novembre 2011

Et la première question qui me vient à l’esprit avant même d’ouvrir le bouquin en le regardant, c’est : pourquoi un chat avec un chapeau péruvien ? 


Résumé
: Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis : Si j’avais su que ce roman finirait ainsi…non, non promis je ne dévoilerais pas la fin pour laisser le suspense intact jusqu’au bout, mais je vais quand même vous dire ce que j’en pense. Pour être tout à fait honnête, le style du livre et la 4e de couv’ m’ont tout de suite intriguée, surtout que ce n’est pas le genre de livre que je lis. J’avoue : j’aime les histoires passionnantes, drôles, légères, et si possible qui me prennent aux tripes. J’aime ressentir quand je lis, faire le parallèle avec mes propres expériences, mon propre vécu, comparer, ressentir à nouveau ces émotions. Tout ce qui fait que l’on est vivant. Et là, l’histoire semblait drôle, légère, étonnante. Je pense justement que ce sont ces trois qualificatifs qui m’ont attirée. Et je peux vous dire que je ne regrette pas mon choix, bien au contraire.

C’est tout bonnement tordant de rire ! L’histoire simple de cette jeune femme, Julie, qui vit sa vie, une vie justement un peu trop « simple » ou trop vide pour elle. Lorsqu’on commence la lecture, un seul pillier dans sa vie: ses amis, autant sa meilleure amie que son plus vieux copain. C’est son roc à elle. Par ailleurs, malgré tout ce qu’elle peut penser sur elle, elle est courageuse, adroite et ne manque pas de lucidité. Ainsi, elle ne va pas hésiter à changer de job car elle sent que celui qu’elle exerce actuellement ne lui convient pas. Et pourtant, elle voit d’avance les visages effarés de ses proches à l’annonce de cette nouvelle. De plus, elle est dotée d’une perséverance et d’une bienveillance à toute épreuve. Vous ne manquerez pas de découvrir toutes ses aventures avec ses amis, et ce qu’elle est capable de faire pour les autres, simplement car à ses yeux c’est juste et c’est normal.Vous verrez également tous les trésors d’imagination qu’elle va développer pour espérer se faire remarquer par l’homme qui lui plait. J’ai cependant ressentis à la lecture un – certain – manque de confiance en elle. Pourtant, sa personnalité tendre, drôle et maligne transparaît à chaque page. Finalement, on est toute un peu une « Julie » au fond de nous-mêmes.

Je vous le conseille si…vous aimez les comédies féminies à la base. En effet, comme l’indique l’auteur lui-même à la fin, ce livre est destiné aux femmes…bien qu’il ait été écrit par un homme ! Et je dois dire que je pense que c’est ce qu’il y a de plus abracadabrantesque dans cette histoire puisque toutes les facettes de la gent féminine sont mises en avant à travers le personnage de Julie. A mon avis, l’auteur a – sûrement- dû être conseillé par ces demoiselles de son entourage…Sinon, je peux vous assurer que vous passerez un très bon moment, c’est juste délicieux à lire !

Extrait : « Le plus surprenant, comme dans l’affaire de l’évacuation de la voiture de Xavier, c’est l’étonnante fascination avec laquelle les gens adhèrent à vos idées même les plus barrées lorsque vous en êtes vous-même viscéralement convaincu. Je ne dis pas que c’est du velours sur ce coup-là, je dis seulement que je m’attendais sérieusement à ce que ceux que je sollicite me claquent la porte au nez et ne veuillent plus jamais me parler « .

Si je sais pourquoi maintenant sur la 1ère de couv’ il y a un chat portant un chapeau péruvien ? Ah ça oui, mais je vous laisse le plaisir de le découvrir !…

Rendez-vous sur Hellocoton !