Alors là, tenez-vous bien, on s’attaque à du lourd…

CV_7 ANS APRES_XO-108*117.indd

7 ans après, Guillaume Musso, XO Éditions, 7 avril 2012

Guillaume Musso étant l’un de mes auteurs favoris, sa dernière perle sortie en librairie ne pouvait échapper à mon insatiable envie de lecture. Comme d’habitude, j’ai été tenue en haleine du début à la fin, et par moment, on aurait pu croire que mes doigts étaient greffés à la couverture du livre ! Je plaisante bien sûr…enfin, c’était presque ça, et pour mon plus grand plaisir.

Revenons-en aux faits posés par l’auteur : Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.

Mon avis de grande fan : Là je vous préviens tout de suite, je risque de ne pas être très objective. Car les livres de Guillaume Musso sont pour moi de véritables pépites, je pourrais tous les relire un à un, car je les ai tous adoré, bien que j’ai préféré certains par rapport à d’autres.

Comme pour ses autres livres, j’ai trouvé celui-ci brillamment mené, entre suspense et humour. L’intrigue est présente dès les premières pages, ce qui n’a pas été pour me déplaire ! Quoi de mieux pour nous tenir en haleine jusqu’aux dernières lignes ?

Par ailleurs, je pense que l’auteur a eu pour souhait de nous faire voyager puisque le récit débute à New-York, vient ensuite s’immerger dans Paris pour trouver sa chute dans la jungle amazonienne.

Chaque personnage est très bien construit, ce qui permet une identification rapide selon ses goûts, ses envies et sa personnalité propre. Honnêtement, je ne pourrais pas dire lequel m’a le plus marqué entre Sebastian, Nikki, Camille, Jeremy et les autres, mais je dois dire que j’ai beaucoup aimé la façon qu’a eu l’auteur de tisser la relation entre les ex-époux. Comme si, d’une certaine manière, il nous transmettait le message selon lequel il est possible dans certains cas, de raviver la flamme d’un amour perdu ou oublié. Tout cela m’a beaucoup touché, émue, car cela concerne les fondations et l’articulation d’une relation de couple. Qui au final n’est jamais simple, quelqu’en soient les protagonistes…

Enfin, j’ai trouvé les descriptions par rapport à l’environnement très riches et vivantes. Cela m’a clairement permi de visualiser chaque scène, chaque endroit au milimètre près. Sachant que j’ai une imagination débordante, cela a également été, j’ai trouvé, un point fort accréditant l’histoire du livre. On a presque l’impression de déceler des empreintes de vécu à travers certaines pages.

Petit détail aussi qui a son importance : la fin m’a laissée sur ma faim. Je m’attenndais depuis plusieurs dizaines de pages à une fin qui prenait progressivement forme dans mon esprit, et une fois de plus j’ai été surprise par les idées de Guillaume Musso qui possède l’art d’écrire avec virtuosité des récits pleins de rebondissements. En ce qui me concerne, je pense qu’une suite est très probable et c’est d’ailleurs ce que j’ai cru comprendre en me rendant sur sa page facebook.

Je vous le conseille donc si…vous êtes friands de l’univers de Guillaume Musso. Suspense, humour et originalité sont je trouve les mots qui caractérisent la plupart de ses romans. S’il est souvent comparé à Marc Lévy, ses livres prennent davantage une tournure de jeux de piste, d’énigmes à résoudre, de questionnements, qui sont le plus souvent relevés avec légèreté, sensibilité et simplicité.

Une lecture fluide pour un dépaysement garanti.

Extrait : « Avec Nikki, la vie prenait l’allure d’une screwball comedy : il était Cary Grant, elle était Katharine Hepburn. Il devait se rendre à l’évidence : il n’avait rien tant aimé que rire avec elle, se chamailler avec elle, discuter avec elle. Elle rendait le quotidient riche et intense, allumant la petite étincelle qui faisait le sel de la vie.

Sebastian poussa un soupir et s’enfonça dans son siège. Une alerte clignotait cependant dans sa tête comme un rappel à l’ordre. S’il voulait avoir une chance de retrouver ses enfants, il ne devait surtout pas retomber amoureux de son ex-femme.

Car si Nikki était son principal allié, elle était aussi son principal ennemi. »