Et si on dansait, Erik Orsenna

Et si on dansait ?, Erik Orsenna, Le livre de poche, 25 août 2010

Résumé : Et maintenant ?

Je savais bien que jamais je n’en aurais fini avec la ponctuation. Aussi longtemps que je vivrais, et donc aussi longtemps que j’écrirais, je me battrais avec les signes, je m’acharnerais à bien placer les virgules. Et les points. Et les points-virgules. Sans oublier les tirets, les crochets, les chevrons auxquels je n’avais pas jusqu’ici prêté assez d’attention.

Mais une petite voix me parlait. Elle me venait de tout au fond, là, au milieu du ventre, entre coeur et nombril : – Toi aussi, tu as une histoire, Jeanne, ton histoire secrète. L’heure est venue de la raconter. 

Mon avis : Que dire d’Orsenna ? Que c’est un auteur qui me passionne énormément au niveau de la langue française ? Que j’adore son style, ses idées, son imagination ?

Oh non ! Surtout pas. Ce serait être un épheumisme de ce que j’éprouve lorsque je tiens entre mes mains une perle née de lui. Je me crois au pays imaginaire, comme Peter Pan, je voyage et je découvre, les yeux grands ouverts, et je n’en finis plus de m’émerveiller.

Après La grammaire est une chanson douce, La révolte des accents et Les chevaliers du subjonctif, je continue ma danse autour de ses mots. Comme je le disais déjà précédemment, ses livres devraient être, à mon sens, enseignés à l’école. Ils apportent beaucoup d’instruction et de joie. Et si on dansait ? ne démentit pas mon idée de départ. Savoureux.

Je vous le conseille si…vous avez lu ceux d’avant, à moins que cela vous est égal de lire un livre sans connaître l’histoire qui la précède.

Extrait : «  Le voyant rassembler joyeusement l’ensemble de sa collection, je l’avertis que seules les ponctuations m’intéressaient. Pour le moment. Il fallut promettre aux vieilles lettres que leur tour de promenade viendrait bientôt. Et nous voilà partis, aussi vite que possible. Nous portions à deux, M. Traversière et moi, le cabas plein de signes car le plomb pèse un âne mort. « 

Rendez-vous sur Hellocoton !