Quand les bougies sur le gâteau nous font réfléchir…

Joyeux anniversaire, Danielle Steel

Joyeux anniversaire, Danielle Steel, Presses de la Cité, 17 janvier 2013

Résumé : En ce premier jour de novembre, les anniversaires d’April, Valerie et Jack s’annoncent inoubliables. Célibataire, April est propriétaire d’un restaurant new-yorkais très réputé auquel elle se consacre corps et âme. Le jour de ses trente ans, elle reçoit un cadeau qui risque de bouleverser sa vie…

Sa mère, Valerie Wyatt, est l’animatrice vedette d’une émission de décoration. Obsédée par la jeunesse, elle est prête à tout pour dissimuler son âge. Ses efforts ne peuvent pourtant pas éclipser la dure réalité : aujourd’hui, elle fête ses soixante ans.

Célèbre journaliste sportif, Jack Adams collectionne les histoires d’un soir avec de jeunes mannequins. Mais, au lendemain d’une nuit agitée, il inaugure son entrée dans la cinquantaine avec le dos bloqué et une conscience aiguë de son âge.

Mon avis : Il y a quelques temps, je ne m’intéressais pas du tout à Danielle Steel. Cependant, il arrive que j’aime avoir des lectures tendres, légères, de celles qui mettent du baume au coeur. Du coup, j’avais découvert l’auteure à travers Une grâce infinie : un titre superbe, que je conseille fortement ! Ses mots m’avait emportée, j’étais comme sur un nuage, son écriture m’avait parue précise, douce, claire et juste. Un souvenir chaleureux.

Alors pourquoi ne pas continuer sur cette lancée ?

J’ai fêté il y a quelques mois mon quart de siècle, et si ce chiffre peut paraître anodin à certains, il demeure qu’il m’a fait beaucoup réfléchir…ce roman tombait donc à pic !

J’ai tout de suite été emportée par le vif du sujet autour des protagonistes de l’histoire. De plus, de rebondissements en surprises, il est rare de s’ennuyer avec ce livre. Humour, sentiments, émotions et bonne humeur sont au rendez-vous. Certaines situations prêtent à réflexions quand d’autres se veulent joyeuses et étonnantes.

Je vous le conseille si…vous souhaitez passer un bon moment avec un livre. J’ai vraiment apprécié l’histoire et le message qu’il transmet : quelque soit le chiffre – notre chiffre – tous les projets et les rêves restent possibles et réalisables, même quand tout semble indiquer le contraire… 🙂

Extrait :  » A trente ans, April ne possédait donc pas grand-chose de plus qu’une entreprise, un métier, et une tonne de dettes. Néanmoins, son voeu le plus cher s’était réalisé : son restaurant, April in New York, ouvert sept jours sur sept, affichait complet presque tous les soirs et avait déjà récolté d’excellentes critiques en trois ans d’ouverture. C’était son bébé. Présente au déjeuner comme au dîner, April se chargeait seule de l’approvisionnement, était chef cuisinier et choisissait elle-même les vins avec l’aide de son sommelier. Bien que sa place favorite soit aux fourneaux, elle prenait le temps d’aller saluer ses clients à leur table. De l’avis de ses habitués, April in New York était le meilleur restaurant en ville. « 

Rendez-vous sur Hellocoton !