De douces histoires pour panser des blessures intérieures et se retrouver…

Laisse-moi te raconter...les chemins de la vie, Jorge Bucay

Laisse-moi te raconter les chemins de la vie, Jorge Bucay, Pocket, janvier 2011

Résumé : Un jeune homme qui souhaite en savoir davantage sur lui-même va consulter Jorge, un personnage hors du commun, qui à chaque rencontre lui offre une nouvelle histoire. Au fil des contes – de la fable de l’Elephant enchaîné à celle du Trésor enterré – Jorge nous amène à mieux retrouver les trésors cachés au fond de nous. Autant de récits métaphoriques et de paraboles édifiantes qui nous font voyager aux quatre coins du monde pour nous atteindre au plus profond de nos coeurs.

Mon avis : Une bien belle découverte que ce petit bijou de lecture ! A la manière des contes de Jacques Salomé, ce recueil qui fourmille de mille et une histoires nous invite à nous plonger dans celle d’un jeune homme qui cherche à se trouver, à se comprendre, mais également en nous-mêmes.

Avec philosophie et humour, l’auteur met le doigt sur certaines expériences et vérités de la vie. On s’interroge, on doute, on essaie de comprendre, on prend du recul, on prend conscience. Et on avance. Parfois, afin de démêler les fils de sa propre existence, il est nécessaire d’avancer ailleurs, de regarder à côté, de s’éloigner pour mieux revenir et mieux vivre.

Je trouve les contes porteurs de guérison. Loin d’apporter des réponses toutes faites, ils tentent de faire écho à notre propre vécu en regardant ce qui s’est passé autrement par exemple. Ils sont touchants, attendrissants et porteurs d’un message. Ils éclairent de manière juste et avec beaucoup de subtilité certaines de nos fragilités et de nos faiblesses, qui peuvent freiner notre existence.

Je vous le conseille si…vous souhaitez avoir une approche aisée de certains des apects de votre vie, abordés de manière tendre et délicate. C’est toute la magie des contes qui vous emporte dans son imaginaire et qui mine de rien, peut vous permettre de dénouer certains maux.

Extrait du conte Le rêve de l’esclave :  » Je me promène sur un chemin solitaire. Je profite de l’air, du soleil, des oiseaux et du plaisir que me donnent mes pieds en me portant là où ils le veulent. Au bord du chemin, je trouve un esclave endormi. Je m’approche et découvre qu’il rêve. Par ses paroles et ses gestes je devine…Je sais ce qu’il rêve : l’esclave rêve qu’il est libre. L’expression de son visage reflète la paix et la sérénité. Je me demande…Dois-je le réveiller pour lui dire que ce n’est qu’un rêve et qu’il sache qu’il est toujours esclave ? Ou dois-je le laisser dormir aussi longtemps qu’il peut afin qu’il jouisse, ne serait-ce qu’en rêve, de sa réalité imaginaire ? « 

Rendez-vous sur Hellocoton !