La page blanche, Boulet & BagieuLa page blanche, Boulet & Pénélope Bagieu, Delcourt, 18 janvier 2012

Résumé : « Tout va bien se passer… J’ai une adresse, des tickets de métro, un plan de Paris… D’ici une minute, tout va me revenir. »

Sur un banc, dans Paris, une jeune femme reprend ses esprits. Elle ne se souvient ni de son nom, ni de ce qui l’a amenée là. Son passé a disparu…

Avec humour et sensibilité, Pénélope Bagieu et Boulet racontent sa quête d’identité.

Mon avis : Dès sa sortie, j’avais eu envie de me sauter dessus. Depuis que j’ai découvert Pénélope Bagieu, je suis devenue une véritable addict aux dessinatrices blogueuses dont certains noms parmi les plus connus : Margaux Mottin, Diglee, Tokyobanbhao…

Alors me dire que je devais attendre sa sortie en poche fut – presque – un supplice (je trouve la version plus pratique et moins chère). Ces derniers temps, j’avais complètement oublié l’existence de cette BD jusqu’à ce que je tombe par hasard dessus récemment. C’était un signe ! Je m’en suis emparée, ayant hâte de m’en délecter.

Dès le départ, cette idée de trou de mémoire me bottait. Classique mais efficace, j’avais hâte de voir la succession des évènements et comment l’histoire allait se dérouler. Une construction de base aussi solide que du béton, une évolution plutôt lente, une chute inattendue et trop courte à mon goût : en attendrais-je désormais trop ? Possible. Du coup, mon esprit pétillant patientait au fil des pages pour du lourd, du gros, du jamais-vu. Mais cela n’a pas été le cas…

Je reste tout de même fan du coup de crayon de l’illustratrice que j’ai toujours beaucoup de plaisir à lire. A ce jour cependant, mon titre préféré reste Ma vie est tout à fait fascinante, même si j’ai adoré la série des Joséphine et Cadavre exquis.

Je vous le conseille si…vous souhaitez découvrir une nouvelle aventure colorée par Pénélope Bagieu.

Extrait :

LPB, B.&B., dessin1

Rendez-vous sur Hellocoton !