Télévision, ordinateur, tablette, téléphone…sommes-nous vraiment libres dans notre vie actuelle ?

Ils nous permettent de rester connectés, au courant, au fait de. Dans la minute – et dans certains cas, dans les secondes – nous sommes informés de ce qui se passe. Que ce soit l’actualité mondiale ou la nôtre, personnelle. Au moment même, nous pouvons réagir, commenter, « liker ». Ce sont des réactions à chaud, sans préavis, sans réelle réflexion.

Les prises de position sont directes, franches, sans détour. Le lecteur est aujourd’hui acteur de sa vie, on lui demande son avis, on le fait participer, on est à son écoute, bien sûr que votre opinion compte monsieur, mais oui madame, votre avis nous intéresserait…

Mais est-on pour autant plus libres, plus maîtres de notre vie ? Ne sommes-nous pas au contraire plus dépendants de la technologie du présent en même temps que celle du futur ? L’innovation est-elle synonyme d’obligations ?

Ce qui est clair, c’est que les informations se diversifient et n’apparaissent pas forcément de la même manière sur les supports variés existants à l’heure actuelle, et n’ont – conséquence directe – probalement pas le même impact. Si l’accessibilité à ces précieuses nouvelles s’est considérablement agrandi, il n’en demeure pas moins que certains moyens du passé restent encore valables, pratiques – et peut-être même le sont-ils davantage que le progrès technique de nos jours.

Les écrans crééent des automatismes chez leurs utilisateurs, des habitudes de consommation qui font que nous ne parraissons plus à la page si nous ne sommes pas en permanence sur l’application Untel ou l’application Truc. Nous nous sentons dépassés si nous ne sommes pas connectés en permanence. Il existe constamment ce besoin de se mettre à jour, de voir si rien n’a changé sur nos nombreux comptes en ligne, quelque soit leur nature ou objectif d’utilisation.

Rappelons-nous seulement que les écrans, noble invention du siècle dernier, n’ont pas pour vocation de nous rendre accro (même si la tentation est grande car incarnée par la simplicité) et à cran, mais pour but de nous rendre possible l’accès à d’autres sources d’informations, ce qui ne signifie en aucun casn négliger celles que l’on usait auparavant.

N.B. Merci de bien vouloir prendre en compte que ceci est mon opinion personnelle.

Rendez-vous sur Hellocoton !