Un nom comme cela ne laisse pas indifférent…

Beautiful Bastard, Christina Lauren

Beautiful Bastard, Christina Lauren, Pocket, 1er janvier 2014

Résumé : Brillante et déterminée, Chloé n’a qu’un problème dans la vie : son boss, Bennett, revenu prendre les rênes de l’entreprise familiale de Chicago après un séjour en France. Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est odieux mais…magnétique.

Bennett, lui, découvre en sa collaboratrice une jeune femme aussi ravissante qu’exaspérante, et qui n’entend rien sacrifier à sa carrière. 

Entre eux, c’est l’affrontement immédiat, mais aussi le désir obsédant, dévastateur. Ensemble, ils vont enfreindre une à une toutes les règles qu’ils s’étaient imposées. A une seule fin : se posséder.

Mon avis : J’ai beaucoup entendu parler de ce livre autour de moi…et puis j’ai décidé de me laisser séduire aussi. Je n’ai pas succombé à la saga 50 shades of Grey, et pourtant je lisais beaucoup de critiques à son sujet. J’ai été tenté plusieurs fois, mais une remarque me revenait en boucle : la façon dont était écrite l’histoire, à savoir : déplorable.

S’il est vrai pour autant que j’adore lire, ce moment reste privillégié à mes yeux car il respecte certaines conditions qui font qu’un bouquin atterrisse entre mes mains : le sujet, le style et l’auteur, entre autres. En général, si ces 3 points ne sont pas respectés, il est quasi impossible que je me décide pour un livre.

Cependant, une seule condition peut encore m’influencer : les critiques. Même si je les lis régulièrement au sujet d’un livre, il est rare qu’elles entrent en ligne de compte lorsque je choisis un livre.

Pourtant, cela a été le cas pour Beautiful Bastard. Après le succès – compréhensible ? – de la saga 50 shades of Grey, le thème de la sexualité a été relancé. Bien que de nombreux titres existent déjà, j’en ai vu beaucoup de nouveaux paraître, comme la trilogie Crossfire de Sylvia Day.

C’est finalement une collègue qui m’a décidé pour ce titre. J’avais envie de me lancer dans le thème ; curiosité pure, intérêt pour le sujet ? Je ne saurai clairement expliquer les raisons pour lesquelles je me suis tournée vers celui-ci. Aujourd’hui, la seule chose que je peux affirmer après l’avoir lu, c’est que je n’en ai pas été le moindre du monde déçue. Ô non, c’est tout le contraire. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, n’est-ce pas ? 😉

Parlons tout d’abord du sujet : la 4ème de couv’ établit très bien les éléments de départ de l’histoire, on commence à lire sans être totalement déboussolé. 

Et puis, un élément important m’a paru tout de suite essentiel dans la lecture du roman : à chaque nouveau chapitre, c’est un autre protagoniste qui expose la situation. Une fois Chloé, une fois Bennett. Du coup, l’histoire est abordée sous un autre point de vue, ce qui rend les choses très intéressantes.

L’histoire avance ensuite à un rythme plutôt soutenu ; il y a de l’action, mais pas trop, du suspense, du sexe, mais pas que. Une construction réelle existe. C’est cela que j’ai sentis et qui m’a surtout donné envie de continuer. Des bases sont posées, comme les fondements d’une maison, et peu à peu, le tout s’emboîte. On ne sait pas exactement à quoi va ressembler la suite de l’histoire – la maison achevée – mais on a envie de poursuivre la lecture.

Je vous le conseille si…vous souhaitez pimenter vos envie de lecture habituelles, bousculer vos réflexes littéraires et aborder quelque chose de léger. A lire dans son bain (ce que j’ai très souvent fait !), le soir avant de s’endormir (pour des rêves inoubliables) ou à tout autre moment de la journée pour déconnecter ! 

Extrait :  » Ma voix se brise brusquement dans ma gorge. Je sens la chair de poule envahir toute la surface de mon corps et tourne lentement la tête vers la porte d’entrée pour m’assurer de ce que j’ai cru y voir. C’est bien lui, les cheveux en bataille, vêtu d’un T-shirt noir et d’un jean, chaussé de baskets. Sa coiffure ébouriffée est encore plus sexy que d’habitude. Je regarde Julia, avec l’impression que mon sang a quitté mon visage. « 

Rendez-vous sur Hellocoton !